Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Partagez sur Google+
Partagez sur LinkedIn
Partagez sur Pinterest
Écrivez-moi
Accueil CorpsHumain.ca
English version
Google CorpsHumain.ca
Page précédente

Page suivante
      

Système Nerveux et Sensoriel




Espace à louer ↓

     Le système nerveux est probablement le plus complexe de tous les systèmes. C'est le centre de contrôle de presque toutes les fonctions de notre corps. C'est aussi le centre de nos sensations, de nos émotions et de nos pensées.



Cerveau Cervelet Protubérance annulaire Médulla ou Bulbe rachidien Coupe sagittale du cerveau Coupe sagittale du cerveau
Coupe sagittale du cerveau
Coupe sagittale du cerveau.


Un vidéo général sur le système nerveux.



Un autre vidéo général sur le système nerveux.

     La figure ci-contre vous montre un schéma du système nerveux central et ses douze paires de nerfs crâniens (cliquez sur la figure pour plus de détails). C'est la partie de notre système nerveux qui est situé dans le crâne. Le cerveau proprement dit occupe la majeure portion du système nerveux central. En surface, il y a le cortex qui est tout plissé pour augmenter la surface d'éléments organisés (comme un chiffon qu'on prend dans le creux d'une main). C'est là que se passent la plupart des choses dont nous sommes conscients. Le cortex intègre les informations sensorielles et induit les réponses appropriées (humorales ou motrices par exemple).

    Nos cinq sens: la vue, l'ouïe, l'odorat, le gout et le toucher envoient plusieurs informations au cerveau qui nous construit une image mentale de l'environnement. Le cerveau doit intégrer ces informations pour que l'environnement soit interprété comme un tout. Il y a trois paramètres à la perception sensorielle: le temps (la durée du stimulus sensoriel), l'espace (l'étendue du signal : la pointe d'une aiguille ou le touché d'une main ; localiser la voix d'une personne dans la foule bruyante), et l'intensité (la lueur d'une chandelle ou l'aveuglement du soleil). Ces paramètres s'influencent les uns les autres. Par exemple, deux objets de poids identiques mais de formes différentes pourraient nous paraître de poids différents selon la durée du stimulus ou la surface sur laquelle le poids est réparti. J'espère à tout le moins, vous avoir donné une idée de l'intégration des sens, et que je ne me suis pas trop embrouillé.


     Sous le cortex, il y a le thalamus qui constitue principalement un centre de relais, surtout pour les informations sensorielles et de la douleur. Sous le thalamus, il y a l'hypothalamus où sont contrôlées plusieurs fonctions inconscientes telles la faim, la soif, la température corporelle et plusieurs fonctions hormonales.

     À la base du cerveau, il y a le cervelet, encore plus plissé que le cerveau, qui est impliqué dans la coordination et l'automatisation des mouvements. Puis, il y a le tronc cérébral qui se compose de la protubérance annulaire (le pont) et du bulbe rachidien. Dans ces régions se trouvent les centres de contrôle de nos fonctions végétatives (les fonctions inconscientes). Des exemples de ces fonctions végétatives sont le contrôle de la respiration, du rythme cardiaque, de la pression artérielle, et de la température corporelle.


Moelle épinière et nerfs périphériques
Schéma de deux segments de moelle épinière et de ces principales branches.

     À la suite du bulbe rachidien commence la moelle épinière, logée au centre de la colonne vertébrale. Le schéma ci-contre montre le réseau de nerfs spinaux pour deux vertèbres thoraciques. Comme généralité, nous pouvons dire que l'information sensorielle entre dans la moelle épinière par les racines dorsales, et que les commandes motrices sortent de la moelle par les racines ventrales. Cette figure ne montre pas les nerfs particuliers qui se dirigent vers les différents organes.


     Les figures ci-dessous, montrent les branches spécifiques prenant origine des différents niveaux de la moelle épinière. On les regroupe en plexus cervical, brachial, lombaire et sacré.


Nerfs cervicaux et thoraciques
Schéma des branches cervicales et thoraciques.

Nerfs lombaires et sacrés
Schéma des branches lombaires et sacrées.

     Ces figures ne montrent pas spécifiquement le système nerveux autonome, ces nerfs qui contrôlent les fonctions végétatives telles la pression artérielle et la digestion. Le système autonome se divise en deux parties. Il y a le système sympathique qui est surtout activé dans des conditions de stress, et qui contribue à augmenter la pression artérielle et le rythme cardiaque. Puis il y a le système parasympathique qui ralentit le rythme cardiaque et augmente la digestion.


Liens:

Sites sur le système nerveux: http://www.anatomie-humaine.com/

                                                    http://neurobranches.chez-alice.fr/

                                                    http://www.chups.jussieu.fr/ext/neuranat/

                                  (anglais)  http://brainmuseum.org/index.html

Un site sur la mémoire: http://apprendre.free.fr/

 
   
     
Haut de la page.     TEXTE© 2000-2015 René St-Jacques